Rechercher
  • Margaux Klein

Une marque de vêtements à la croisée des identités : Identity by M.


Montréal, par un samedi ensoleillé du mois d’avril alors que le printemps a enfin décidé de reprendre ses droits sur l’hiver. J’enfile ma gabardine avec enthousiasme et foule à grands pas les rues dégagées de la ville, direction le sud-ouest, à la rencontre d’une créatrice de talent qui nous présente aujourd’hui sa marque Identity by M.




Margaux : Bonjour et merci de me recevoir. Je commencerai par une question simple : qui se cache derrière le « M » d’Identity by M. ?


M. [rires] : En fait, « M », c’est l’initiale de mon prénom, Marilyn. Je suis d’origine ivoirienne, je suis née et j’ai grandi en Côte d’ivoire. J’ai également vécu pendant une dizaine d’années dans le sud-ouest de la France, à Bordeaux, où j'ai fait mes études universitaires. Finalement, j’ai décidé il y a dix ans d’immigrer à Montréal. Aujourd’hui, je dirais que je me sens à la maison autant à Montréal qu’à Abidjan, mais encore plus quand il fait au moins 20 degrés à Montréal (rires).


Margaux : Identity by M. peux-tu nous dire en quelques mots : où, quoi, pour qui et depuis quand ?


M.: Identity est une ligne de vêtements et d’accessoires pour femmes confectionnée à Montréal et qui tire son inspiration des imprimés d'origine africaine. La marque est un mélange de genres, entre africanité et occidentalité, et s’adresse aux jeunes femmes actives via une sélection de vêtements chics mais aussi décontractés, adaptés aux différentes occasions de la vie. Deux collections ont été produites en 2017 et en 2019, la troisième sera lancée cette année en 2021.

Identity by M. c’est d’abord une affirmation de soi, de son identité.”

Margaux : Comment définirais-tu Identity by M. ?


M.: Identity by M. c’est d’abord une affirmation de soi, de son identité. C’est choisir, par le vêtement, d’embrasser qui l’on est culturellement, émotionnellement, et ne pas être obligé de rentrer dans une case pré-établie. C’est dire à tous qui l’on est au travers de ce que l’on porte. C’est exprimer au monde notre singularité, la spécificité de ce qui nous compose et, au final, faire en sorte de ne plus chercher à ressembler à qui que ce soit d’autre si ce n’est à son vrai soi. S'il existe un choix à faire entre mode et culture, la femme Identity n'en fait aucun. Elle est une amoureuse de la mode à qui le vêtement offre la tribune parfaite pour affirmer sa personnalité. La femme Identity s'affirme au-delà des mots : elle dit qui elle est et porte ce qu’elle est. Parce qu’elle est unique dans ses goûts, ses choix et ses affects, elle fait partie de celles qui influencent la mode d’aujourd’hui et de demain.


Margaux : Si tu ne devais avoir qu’une seule égérie, qui serait-elle ?


M. : Excellente question [rires] ! La femme [sourire].

“Ce qu’on veut c’est que la femme Identity soit tout à fait unique, avec un vêtement qu’aucune de ses amies n’aura à l’identique dans sa garde-robe.”

Margaux : Un des éléments qui te distinguent est que chaque pièce est unique, pourquoi ?


M. : Disons que l’unicité est d'abord née d’une contrainte technique puisque, contrairement aux marques de mode qui produisent massivement, les vêtements que je crée sont fabriqués à la main dans mon atelier (en réalité mon salon [rires]) avec des tissus achetés en quantité limitée. De facto, chaque pièce que je produis est un produit unique, et chaque collection, une édition limitée. C’est au fur et à mesure de la réflexion avec mes deux collaborateurs, Margaux et Arnauld, que nous en sommes finalement arrivés à embrasser le concept de l’unicité, non plus comme une contrainte, mais comme un véritable choix de positionnement de la marque, ce qui d’ailleurs concorde parfaitement avec notre concept de pluralité d’identité(s). Ce que nous proposons, ce sont donc des vêtements qui seront uniques parce qu’un même modèle ne sera jamais décliné deux fois à l’identique. Par exemple, la couleur du vêtement différera, la composition ou l’équilibre des tissus seront pensés différemment, de sorte qu’aucun modèle ne sera exactement semblable. Ce qu’on veut c’est que la femme Identity soit tout à fait unique, avec un vêtement qu’aucune de ses amies n’aura à l’identique dans sa garde-robe.


Margaux : Quelles sont tes sources d’inspiration ?


M. : Au risque de ne pas être très originale dans ma réponse, je dirai que mes sources d’inspiration se trouvent partout : une visite au musée, un couleur dans la rue qui me parle, un tissu vu au magasin, une création d’un autre designer que je pourrai trouver exceptionnelle, un voyage, mes racines, la beauté de la vie qui nous entoure [sourire].


Margaux : As-tu un atelier ? Travailles-tu seule ?


M. : Je n’ai pas d’atelier à proprement parler, je produis les pièces individuellement chez moi, même si je prie un jour pour avoir un splendide atelier distinct de mon salon [rires]. Les pièces que je produis, en édition limitée, sont présentées au public sur nos médias sociaux et vendues en ligne sur le site internet d’Identity by M. J’ai deux superbes collaborateurs qui travaillent avec moi bénévolement et que je remercie chaleureusement pour leur dévouement, l’un est notre photographe et responsable de la communication visuelle, et l’autre notre gestionnaire des médias sociaux. Pour toutes celles qui souhaitent se procurer nos articles, et voir l’évolution de notre travail, je vous donne rendez-vous sur la toile et dans notre boutique en ligne !


Margaux : À plus long terme, comment aimerais-tu que ta marque évolue ?


M. : Bon, c’est enfin le temps de sortir ma wishlist, attention ça va être long [rires]. La vision à long terme de la marque est de pouvoir devenir un véritable acteur économique, tant sur la scène économique africaine que sur le marché québécois, en contribuant au développement et au rayonnement de l’industrie et de la création africaine, au service du marché montréalais, canadien, voire international. J’aimerais pouvoir ouvrir deux ateliers de production, un en Côte d’Ivoire et l’autre à Montréal, tournés vers la création d’emploi, la mise en valeur et l’employabilité des femmes. Enfin, un dernier objectif serait de pouvoir reverser des fonds, à des organismes tiers, pour l’aide et le développement social des femmes en Afrique.


Margaux : Quand est-ce qu’est prévue la sortie de ta prochaine collection, et quel en sera le style ?


M. : Le lancement de la prochaine collection est prévu le 21 juin prochain. Le style de la collection : casual chic, avec de l’organza, du satin, du mesh, et du wax bien sûr !


Margaux : Où pourra-t-on se procurer les créations ?


M. : Sur nos médias sociaux et sur notre site internet ! Restez à l’affût [sourire] !